Présentation du cours


Cours de niveau : 1 - Validant pour le parcours certifiant

Ce cycle propose l'étude de textesparfois inédits ou rarement abordés, afin de comprendre leur contenu et leur importance pour une tradition. Les textes seront en outre abordés par l'explication de la langue dans laquelle ils ont été rédigés, de leur contexte historique et de leur diffusion.

Chaque séance fait l'objet d'enregistrements audio et vidéo qui sont mis à disposition des étudiants sur cette plateforme.

Ces cours ont lieu le Samedi de 15 h à 18 h, dans nos locaux du CIDEB (29 boulevard Edgar-Quinet 75014 Paris).

Choisissez votre plan de paiement :

€280

202009TEXLX1

Étude des textes et découverte des langues (Paiement 1 fois)

3 paiements de €99/mois

202009TEXLX3

Étude des textes et découverte des langues (Paiement 3 fois)

Adhésion intégrée à votre inscription

En vous inscrivant à un cours vous acceptez d'adhérer à l'IEB, association loi 1901. Votre adhésion aura une durée d’un an, pendant laquelle vous bénéficierez des droits et devoirs d'un adhérent d'une association loi 1901, tels que précisés dans les statuts et documents internes de fonctionnement. Plus d'informations sur la page des adhésions.


Les enseignants :

Philippe Cornu, président de l’IEB, a étudié le bouddhisme sous la direction de maîtres du bouddhisme tibétain, nyingma et bönpo. Docteur en ethnologie religieuse, ancien chargé de cours à l’INALCO et professeur à l'Université catholique de Louvain-la-Neuve (UCLouvain, Belgique) en bouddhisme, hindouisme et histoire des religions, il a publié des traductions de textes fondamentaux du bouddhisme : Longchenpa, La liberté naturelle de l'esprit (Seuil, Points Sagesse, 1993), Padmasambhava, Le Livre des morts tibétains (Buchet-Chastel 2009 et Pocket), le Soûtra du Diamant (Fayard, coll. Trésors du bouddhisme, 2001), Vasubandhu, Cinq traités sur l'Esprit Seul (Fayard, 2006). Il est aussi l'auteur du Dictionnaire encyclopédique du bouddhisme (Seuil, 2001-2006), de l'essai Le bouddhisme, une philosophie du bonheur? (Seuil, 2013) et du Manuel de bouddhisme en 3 tomes (rangdröl, 2019). Il a aussi publié une Introduction à l'histoire des religions (rangdröl, 2016), ces deux derniers ouvrages étant en auto-édition. 

Stéphane Arguillère, agrégé de philosophie, docteur H.D.R. en histoire des religions, maître de conférences à l'INALCO (Langues' O), est spécialiste de l'histoire de la pensée tibétaine. Interprète tibétain-français pendant une vingtaine d'années au service de nombreux lamas de toutes les branches du bouddhisme ainsi que de la religion Bön, il a traduit et présenté plusieurs textes importants dans l'histoire de la philosophie au Tibet, dont L’Opalescent Joyau de Mipham (XIXe siècle) ou La Distinction des vues de Gorampa (XVe siècle) ; sa thèse de doctorat sur Longchenpa (XIVe siècle) a été publiée sous le titre : Profusion de la vaste sphère et il est également l'auteur d'un Vocabulaire du bouddhisme, qui met en lumière les principaux nœuds problématiques du bouddhisme tardif (notamment tibétain).

Jérôme Ducor, président de l’IEB, titulaire d'une licence en histoire des religions et d'un doctorat en japonologie à l'Université de Genève, est privat-docent de l'Université de Lausanne et conservateur du département Asie du Musée d'ethnographie de la Ville de Genève. Il a reçu l'ordination et la maîtrise de l'école bouddhique Jōdō-Shinshū ("Ecole Vraie de la Terre Pure") et est responsable du temple Shingyoji de Genève. Il a notamment publié : Shinran. Un réformateur bouddhiste dans le Japon médiéval (Infolio, 2008), Le Sūtra d'Amida prêché par le Buddha (Société Suisse-Asie, Peter Lang, 1998). Il est aussi le responsable du site Internet "Buddhist Resources Links Pitaka".

Patrick Carré, est un sinologue, tibétologue1, traducteur, essayiste et écrivain.

Son œuvre comprend en particulier un nombre considérable de traductions à partir du chinois, du tibétain et du sanskrit de textes majeurs du bouddhisme du Grand Véhicule (Mahâyâna). Il est auteur de six romans, dont deux ont été récompensés.

Directeur de la collection « Trésors du Bouddhisme » chez Fayard, Patrick Carré est également membre du comité de traduction Padmakara.




Damien Brohon, étudie et pratique selon la tradition du Dzogchen (nyingmapa et bön) depuis trente ans. Il a complété cette approche traditionnelle en suivant des cours et des séminaires dans un cadre universitaire à l’INALCO, l’EPHE et le Collège International de Philosophie. Il donne régulièrement des cours sur le Bouddhisme dans des institutions telles que l’Institut Khyentsé Wangpo.

Professeur agrégé d’Arts Plastiques, il enseigne au lycée l’Histoire des Arts et les Arts Plastiques. Il s’intéresse à la dimension artistique du Dharma et à sa rencontre avec la modernité artistique occidentale. Il a donné depuis une dizaine d’années des conférences sur ce sujet dans divers cadres (Biennale d’Art Sacré Actuel de Lyon, Centre Culturel Bouddhiste Rennais ou Musée d’Art moderne de Nice). Artiste, il expose régulièrement à la galerie Métanoïa et à la galerie Expression d’aujourd’hui.

Blog : lemontduretour.blogspot.com

Danièle Masset, étudie les textes bouddhiques indiens et tibétains dans une perspective comparatiste et littéraire. Elle est l’auteur d’un ouvrage intitulé Les Oiseaux ne laissent pas de traces dans le ciel : images de la nature dans la poésie bouddhique indo-tibétaine (Paris, 2018), où elle s’est attachée à mettre en évidence le jeu des ressemblances et des différences existant entre les traditions indienne et tibétaine, à partir d’un corpus empruntant à des sources variées (stances du Canon pāli, poèmes sanskrits d’Aśvaghoṣa, chants de Milarépa et autres auteurs). Elle a également publié les Stances des Thera (Pali Text Society, 2011) et les Stances des Therī (Pali Text Society, 2005), qui constituent la première traduction en français des Theragāthā et des Therīgāthā, poèmes du Canon pāli attribués aux moines et nonnes exemplaires des premiers temps du bouddhisme.